Accueil < Le SDEA < Historique
Historique
1887
Premiers kWh électriques livrés à Troyes : la première ligne de distribution d'électricité basse tension est construite à Troyes, alimentée par l'usine de la Charme.
1906
La loi du 15 juin 1906 fixe les conditions générales du fonctionnement et de l'établissement des distributions d'électricité. Elle reconnaît aux communes le pouvoir concédant en matière de distribution d'électricité.
1925
Le Conseil général de l'Aube vote un statut départemental de l'électrification afin d'alléger les charges supportées par les communes pour l'établissement des réseaux.
1931
Création d'une association intitulée l'Union des collectivités électrifiées de l'Aube, qui réunit la plupart des maires et présidents de syndicats intercommunaux d'électrification du département.
1934
Constitution de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).
1936
Création du Fonds d'amortissement des charges d'électrification (FACE)
1937
Création du SDEA : par arrêté préfectoral du 21 avril 1937, le Syndicat départemental d'électrification de l'Aube est constitué sous la présidence de M. Fernand Gentin, Député de l'Aube et sous la direction de M. Marcel Herzog.
1945
Le 29 décembre 1945, M. Gabriel Thierry, Maire de Sainte-Savine est élu Président du SDEA.
1946
La loi du 8 avril 1946 sur la nationalisation de l'électricité confirme les compétences des communes, autorités organisatrices de la distribution publique de l'électricité, Electricité de France devenant avec les sociétés non nationalisées (régies, sociétés d'intérêt collectif agricole d'électricité), les seuls distributeurs.
1960
Le Conseil général institue la taxe départementale sur l'électricité pour faire face au développement de l'électricité dans le département.
1966
Le SDEA institue la taxe syndicale sur l'électricité, la taxe départementale ne suffisant plus à satisfaire les besoins croissants en électricité.
1971
Le 11 décembre 1971, M. Pierre Labonde, Sénateur et Président du Conseil général de l'Aube, est élu Président du SDEA.
1972
Le SDEA crée un service collectif d'entretien de l'éclairage public.
1982
Le 12 février 1982, M. Pierre Micaux, Député de l'Aube est élu Président du SDEA.
1989
Modification des statuts du SDEA dont les compétences sont étendues à l'organisation de la distribution publique de gaz et à la vidéocommunication.
1993
Le 7 juin 1993, renouvellement par le SDEA du contrat de concession du service public de distribution d'électricité à EDF sur le territoire de 397 communes.
1994
Le 29 août 1994, renouvellement par le SDEA du contrat de concession du service public de distribution d'électricité à la SICAE de Précy-Saint-Martin sur le territoire de 33 communes du département.
1995
Le 9 juin 1995, renouvellement par le SDEA du contrat de concession du service public de distribution de gaz à Gaz de France.
1998
Mise en place de la mission d'étude pour l'élimination et la valorisation énergétique des déchets.
1999
26 décembre 1999 : Une des deux tempêtes sévissant sur le territoire français prive d'électricité 120.000 foyers sur les 150.000 clients aubois d'EDF (soit 80 %).
2000
La loi du 10 février 2000 relative à la modernisation et au développement du service public de distribution d'électricité ouvre à la concurrence la production et la fourniture d'électricité. Cette loi renforce le rôle des autorités concédantes de la distribution publique d'électricité telles que le SDEA en contribuant au renforcement de la décentralisation du service public de distribution.
Mise en place par le SDEA d'un programme pluriannuel de fiabilisation du réseau de distribution d'électricité (remplacement des fils nus aériens par des câbles isolés ou par des lignes souterraines).
Décision d'extension du réseau de distribution de gaz naturel à 13 nouvelles communes auboises.
2001
Aboutissement de l'action du SDEA pour la mise en place d'une coopération intercommunale en matière de traitement des déchets avec la création, par arrêté préfectoral du 13 décembre 2001, du Syndicat départemental d'élimination des déchets.
2003
La loi du 3 janvier 2003 relative aux marchés du gaz et de l'électricité et au service public de l'énergie ouvre à la concurrence le marché français du gaz naturel.
2004
A partir du 1er juillet 2004, les consommateurs professionnels et les collectivités peuvent choisir librement leurs fournisseurs d'électricité et de gaz.
La loi du 9 août 2004, relative au service public de l'électricité et du gaz et aux entreprises électriques et gazières, transforme EDF et Gaz de France en sociétés anonymes.
2005
La loi du 19 juillet 2005 définit les orientations de la politique énergétique nationale.
2006
Modifications des statuts du SDEA désormais dénommé Syndicat départemental d' énergie de l'Aube. Dissolution des Syndicats intercommunaux d'électricité par décision préfectorale.
La loi du 7 décembre 2006 relative au secteur de l'énergie complète le dispositif législatif mis en place dans la perspective de l'ouverture totale, le 1er juillet 2007, des marchés de l'électricité et du gaz à la concurrence.
2007
La loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable permet aux consommateurs domestiques et professionnels de continuer à bénéficier des tarifs réglementés d'électricité pour tous leurs nouveaux sites raccordés au réseau avant le 1er juillet 2010.
2008
La loi du 21 janvier 2008 modifie le champ d'application des tarifs réglementés de vente d'électricité et de gaz, permettant aux particuliers de demander, sous certaines conditions, le bénéfice de ces tarifs lorsqu'ils les ont quitté ou lorsqu'ils emménagent dans un nouveau logement.
Le 18 avril 2008, Monsieur Bernard de LA HAMAYDE est élu Président du SDEA.
Le SDEA lance en septembre 2008 la marque de qualité « Clair'Énergie » afin d'aider les consommateurs à choisir leurs fournisseurs d'électricité et de gaz.
2009
La loi de programmation du 3 août 2009 relative à la mise en Å“uvre du Grenelle de l'Environnement (dite Grenelle I) inscrit dans le droit français les grands objectifs en matière de transition écologique.
2010
La loi du 7 juin 2010 permet aux consommateurs particuliers de retourner aux tarifs réglementés d'électricité et de gaz après avoir opté pour le marché libre depuis plus de six mois.
La loi du 7 décembre 2010 portant nouvelle organisation du marché de l'électricité (dite loi NOME) maintient les tarifs réglementés sans limitation de durée pour une puissance souscrite ne dépassant pas 36 kVA et jusqu'au 31 décembre 2015 pour les puissances comprises entre 36 et 250 kVA.